Bulle, Ascension 2018 (Lc 24,50-53 ; Ac 1,1-11; Eph 1,17-23)

Vous avez entendu la finale de Luc : « pendant qu’il les bénissait, Jésus se sépara d’eux et fut enlevé au ciel. Quant à eux ils l’adorèrent et retournèrent à Jérusalem, pleins d’une grande joie. Ils se tenaient continuellement dans la présence de Dieu ». Loin d’être troublés, attristés, déprimés par le fait que Jésus s’en va, ils sont au contraire pleins de joie ! Pourquoi ? En quoi l’Ascension est encore pour nous bonne nouvelle et source de joie ?

  1. L’œuvre du salut et la glorification de Jésus sont complètes.

A la Transfiguration, Pierre et Jean ont eu un petit aperçu de la gloire de Jésus. A l’Ascension Jésus achève son œuvre sur Terre et entre dans la gloire ultime. Il accomplit sa promesse faite aux responsables religieux durant son procès en Lc 22,69 : « mais dès maintenant le fils de l’homme siègera à la droite du Dieu puissant ». Dans la pensée hébraïque « être assis à la droite du Roi » signifiait que vous étiez en situation d’autorité absolue. Cela signifie qu’il règne comme roi des rois et Seigneur des Seigneurs. Il est couronné Seigneur de l’univers incontesté. Plusieurs passages de la Bible[i] enseignent que Jésus est celui qui domine sur tout, qui est maître de tout, qui est l’autorité suprême sur le monde, et que tout lui est soumis, qu’il a tout sous ses pieds (puissances terrestres comme les puissances célestes, cf. 1 P 3,22 et Eph 1,22-23). Même si nous avons l’impression qu’il ne contrôle rien, il est bel et bien aux commandes. Timothy Keller dit : « il contrôle toutes choses pour l’Eglise et par conséquent vous pouvez affronter le monde avec la paix dans votre cœur. Il est à la droite de Dieu en tant que directeur exécutif de l’histoire, dirigeant tout pour le bénéfice de l’’Eglise. Si vous lui appartenez, alors tout ce qui se passe, se passe en fin de compte pour vous ». 

  1. Nous avons un ami dans les cieux

Hb 4,14-16 dit que Jésus est grand-prêtre dans la présence de Dieu. Parce qu’il a marché avec nous sur cette terre il sait ce que nous devons traverser au quotidien et il est capable non seulement de comprendre nos luttes mais de nous aider dans celles-ci. Nous pouvons nous approcher du trône de grâce avec confiance parce qu’il est là pour nous y rencontrer. Dans sa grâce il est là dans les moments où nous en avons besoin. Parfois des gens disent « je connais quelqu’un qui connait quelqu’un de haut placé ; il pourra t’aider ». Nous pouvons aller directement à Jésus, l’ami le plus haut placé, pour nous aider ! Non seulement il se soucie et prête attention à nos problèmes mais il est celui qui agit dans nos difficultés. Haut-placé ne signifie donc pas lointain et inaccessible. L’ascension fait que Jésus nous assure la connexion avec la présence même de Dieu ! Il devient le tout proche auquel nous pouvons conduire nos proches quand ils se sentent abandonnés. Car la mission des disciples c’est cela : connaitre et faire connaitre Jésus, conduire à, vers Jésus.

  1. Christ prie pour nous dans les cieux

Paul dit en Rm 8 que Jésus intercède pour nous auprès du Père. Hb 7,25 dit : « Jésus vit pour toujours et sa fonction de prêtre est perpétuelle. (…) Il est toujours vivant pour prier Dieu en leur faveur ».  Intercéder signifie parler au nom de quelqu’un d’autre. C’est Jésus qui plaide notre cause en notre nom. Il prie pour nous, pour toi, pour moi et c’est bon de le savoir. Quand je suis au bout du rouleau, Jésus prie pour moi. Quand je me bats contre la tentation, Jésus prie pour moi. Quand ma foi défaille, Jésus prie pour moi. Quand je ne trouve pas forcément les bons mots pour prier pour qqun et que mes prières semblent vaines, Jésus prie pour moi. Jésus prend ces prières et les transforme en requête devant le trône de Dieu. Alors la conséquence c’est que nous pouvons avec confiance, audace et joie nous approcher de notre meilleur ami, maitre et Seigneur. Il ne nous oublie pas. Et avoir le sentiment qu’il ne nous écoute pas ne signifie pas qu’il n’écoute pas !

  1. Nous avons un avocat auprès du Père

Dans le même ordre d’idée, 1 Jean 2,1 dit « si quelqu’un commet un péché, nous avons un avocat auprès du Père : Jésus-Christ le juste ». Jésus est un avocat qui parle en notre nom au Père pour notre défense. Quand l’ennemi essaie de nous accuser, de te rappeler tes fautes, tes mauvaises habitudes, et te faire croire que tu n’es pas digne d’être aimé de Dieu, Jésus plaide son propre sang pour notre défense. Le Père regarde les mains percées de son fils et il dit « affaire rejetée ! ». Cela doit renforcer notre assurance d’être pardonné, accepté et aimé par le Seigneur. Autant sur terre même avec beaucoup d’argent vous n’êtes pas sûr de gagner un procès. Autant dans le Ciel Jésus est le meilleur avocat gratuit contre les accusations de l’ennemi. Il gagne à chaque fois parce ce qu’il est la plus haute autorité dans l’univers ! Il n’a pas à faire appel à la cour Suprême car il est la Cour Suprême ! Jésus se tient debout pour défendre son peuple 24/24 et 7/7 dans les cieux !

  1. L’espérance de son retour

A l’Ascension, les anges disent aux disciples que Jésus reviendra comme il est parti. L’Ascension nourrit notre espérance de son retour prochain dans la gloire et où nous serons réunis à lui et avec lui pour toujours. Notre avenir est donc prometteur ! Mais n’oublions pas que Jésus a été glorifié dans son humanité, dans son corps. Cela signifie qu’un jour nous allons partager sa gloire dans un corps nouveau. Nous allons ressusciter dans un corps renouvelé, transformé, glorifié car Jésus n’a pas racheté seulement notre esprit mais notre être tout entier. Parce qu’il a été ressuscité, nous le serons aussi. Parce qu’il est monté et règne auprès de Dieu, nous aussi nous le rejoindrons et vivrons avec lui pour partager sa gloire dans son royaume. Il reviendra en roi vainqueur qui fera justice de tout ce qui a été injustice

  1. Jésus réalise deux promesses

La 1ère promesse : en Jean 14,1-3 Jésus dit qu’il va préparer une place pour ses disciples, qu’il viendrait les chercher et qu’ils seraient là où il est aussi. Préparer une place cela signifie que nous sommes attendus, nous sommes des invités de marque. Il dit au fond « j’organise tous les préparatifs pour votre arrivée » : parce que là-haut n’est pas un lieu de solitude mais un lieu de vie, de rencontres, de partage, un lieu de fête et de joie. C’est dire toute l’attention et l’amour que Jésus nous porte et qui désire être avec nous.

La 2ème promesse c’est qu’avant que nous le rejoignions, nous avons du travail, une mission. Et que c’est dans notre intérêt qu’il parte afin que nous recevions le Saint-Esprit, la puissance d’en haut. Le SE c’est la présence de Jésus en nous qui fait que nous ne sommes pas seuls. Mais c’est aussi la puissance par laquelle nous pouvons accomplir le travail que Jésus nous a confié. Car sans lui nous ne pouvons rien faire. Jésus s’en va, il a été parmi nous dans un espace-temps donné et limité. Mais maintenant il est présent et peut agir partout, chez tous et en tous lieux.

Voilà donc autant de raisons de nous réjouir, de louer Dieu. Lorsqu’elle est comprise, l’Ascension devient une ressource irremplaçable et importante pour vivre notre vie dans le monde – et c’est une ressource qu’aucune autre religion ou philosophie ne nous propose. L’Ascension nous invite à 4 choses :

La louange et l’adoration qui sont une expression vivante de notre foi en Jésus comme roi, mais aussi ami, sauveur, frère, avocat. Pour qui il est mais aussi ce qu’il a fait hier, ce qu’il fait aujourd’hui et fera demain.

Le service. L’ascension est un appel non pas à rester les yeux fixés vers le ciel et à nous tourner les pouces en attendant un avenir meilleur mais à nous engager notamment pour la justice et les besoins de notre prochain. Comme Jésus, nous sommes invités à agir avec miséricorde et compassion.

Persévérer dans la prière. Ne nous laissons pas abattre par la tristesse et les défaites. L’œuvre de Jésus nous invite à ne pas baisser les bras. Mais veillons dans la prière pour demeurer fermes dans notre foi.

Espérer dans la joie. L’ascension nous rend-elle joyeuse ? Nous savons que le Seigneur est et sera vainqueur. Que le royaume de justice, de paix et d’amour nourrisse notre engagement pour plus d’amour, de justice et de paix, mais qu’elle nourrisse aussi notre espérance et notre joie !

[i] Hébreux 1:3. Ephésiens 1:20-21 ; Ephésiens 4:10 ; Philippiens 2:9-11 ; Hébreux 1:4 ; Hébreux 2:10 ; Hébreux 6:19-20 ; 1 Corinthiens 15:20 ; Colossiens 1:18 ; Hébreux 1:13 ; Apocalypse 5:12

2018-05-11T11:28:17+00:00
X