Secrétariat : 026 913 00 72

Cultes tous les dimanches à 10h au Temple

Église Évangélique Réformée

paroisse de Bulle – La Gruyère

5 mars 2017 – Cout d’être disciple (Lc 14,25-33 ; Mc 8,34-38, Marc 10,28-31)

Comme nous l’avons vu être disciple c’est être l’apprenti de Jésus et faire tout COMME le maître. Pierre Valdo, précurseur de la Réforme, prêchait partout où il allait : « Regardez à Jésus ! Ecoutez Jésus ! Apprenez de Jésus ! ».

  1. Etre disciple et suivre Jésus : quelle motivation ?

Suivre Jésus semble, au premier abord, une vie de sacrifice sans joie ! Ce n’est pas le cas. Suivre Jésus est une question d’amour ! Suivre Jésus c’est apprendre à aimer Dieu et son prochain et trouver en lui notre joie ! Notre amour pour Dieu et notre obéissance sont indissociables. Oui, l’Evangile dit clairement que suivre Jésus, cela a un cout. Jésus dit à celui qui n’accepte pas ce cout : « il ne peut être mon disciple » (3 fois). Mais à qui Jésus s’adresse-t-il ? Aux foules ! Elles suivent Jésus avec enthousiasme. Mais pour quelles raisons ? Pour voir Jésus faire des miracles ? Peut-être pour manger gratis du pain et des poissons ? Pour le voir renverser le pouvoir romain ?

Jésus n’est pas impressionné par les foules qui, hier comme aujourd’hui viennent à lui avec cette attitude du « qu’est-ce que je peux en tirer pour MOI ? ». Est-ce que je veux le suivre pour moi ou pour lui ? Si je l’aime, je fais les choses pour moi ou pour lui ?  Jésus vient mettre à l’épreuve ceux qui viennent à lui pour des raisons superficielles et avec un enthousiasme égoïste.  Jésus ne cherche pas des fans qui l’admirent à distance ! Mais des hommes et des femmes qui s’engagent de tout leur cœur à long terme à sa suite. Ces conditions feront le tri entre ceux qui s’engagent pour de mauvaises prétextes ou motivations et ceux qui le suivent par amour. En effet, suivre Jésus ne sera pas de l’ordre du voyage balnéaire sur les rives de Galilée ! Le suivre a un cout. Il s’agit d’évaluer avec soin le prix à payer pour pouvoir tenir ferme et ne pas être tenté, plus tard, de faire marche arrière. Ceux qui sont chrétiens depuis longtemps savent que ce n’est pas facile de suivre Jésus d’un même cœur ! Nous sommes parfois découragés, tentés de laisser tomber…

  1. Le cout d’être disciple : un triple renoncement

A. Renoncer à soi/porter sa croix

Si nous avons du mal à suivre et aimer Jésus c’est parce que notre EGO prend une trop grande place. Aimer demande de ne pas s’enfermer dans notre sphère personnelle et de sortir de notre égoïsme. Notre société individualiste ne cesse d’encourager une vie centrée sur soi. Quelqu’un a paraphrasé Mc 8,34-35 ainsi : « Si quelqu’un est déterminé à s’accrocher à lui-même, à vivre pour lui-même, se perdra. Mais quiconque est prêt à mourir, à se perdre, à se donner dans le service du Christ et de l’Evangile, se trouvera et découvrira sa véritable identité ». La vraie découverte de soi n’est qu’au prix d’un renoncement.  L’expression « porter sa croix » va plus loin. Historiquement la crucifixion servait d’exemple pour tous les rebelles afin qu’ils se soumettent à l’autorité de Rome. Théologiquement Jésus est allé à la croix pour accomplir dans l’obéissance la volonté du Père. Jésus nous invite donc ici à nous soumettre positivement à l’autorité du Roi et à son règne et à lui obéir. Porter sa croix signifie soumettre chaque jour notre propre volonté pour faire celle de Dieu implique de renoncer à ses droits, ses intérêts, son agenda, ses envies, ses espérances, ses ambitions, à ce que l’on aime, à ce qui nous est cher : tout cela pour l’amour et le nom de Jésus… qui a lui-même donné sa vie pour moi.

B. Relations/personnes

Jésus ne se contredit pas quand il dit de nous aimer les uns les autres et de haïr sa famille. Le mot « haïr » c’est une hyperbole pour dire « aimer moins » (cf. je meure d’ennui). Aimer moins sa famille que Jésus démontre la radicalité de mon allégeance à Christ sur toute autre forme d’amour et d’affection terrestre. Oui, il y a des attachements inconditionnels qui ne peuvent se vivre qu’au détriment d’autres liens. En ce moment je lis « chrétiens de l’ombre » de Frère André. Ce livre montre comment des musulmans qui découvrent et veulent suivre Jésus sont rejetés par leur famille parce qu’ils ont préféré Jésus à l’Islam. Ils aiment leur famille mais ils aiment Jésus et ils lui sont loyaux bien davantage encore. Suivre Christ et faire ce qu’il demande peut ne pas plaire à nos proches. Mais suivre Jésus est à ce prix.

C. Possessions

Jésus ne demande pas de nous débarrasser de nos biens pour le suivre. Mais Jésus nous invite à ne pas dépendre de nos biens pour trouver satisfaction. En développant notre relation à Christ nous voudrons de moins en moins de choses mais de toujours plus de lui ! C’est lui qui satisfera les besoins profonds de notre cœur. De Gaulle parlait de tous ces possédants possédés… esclaves de leurs biens ! Jésus pose la question : qui est le plus important : tes biens ou moi ? Mets-tu ta confiance, ta sécurité, ton plaisir dans tes biens ou en moi ? Nul ne peut servir deux maîtres (Lc 16,13). Soit c’est Jésus soit c’est Mamon. Il n’y a pas de place pour un 2ème maitre car Jésus réclame l’exclusivité. Suivre Jésus, c’est reconnaitre qu’il devient notre bien suprême ; qu’en lui nous avons le nécessaire ; que lui seul suffit. Comprenons ceci : notre vie, notre joie, ne reposent pas sur ce que nous possédons… mais sur l’amour que nous recevons de Dieu en Jésus-Christ.

  1. Les raisons de suivre Jésus : trouver en lui l’amour

 Etre disciple c’est un choix. C’est une question de priorité. Jésus n’a pas dit que ce serait facile. Parce que tout autour de nous veut nous faire croire que notre joie, notre sécurité, notre plénitude, etc. sont dans nos amours terrestres, notre vie familiale, le bien-être et le développement personnel. Jésus dit : tu veux être mon disciple ? Voilà le défi : mets-moi en 1er. Aime-moi plus que tout le reste. Et tout le reste viendra à sa juste place.

Jésus ne dit pas : « viens à moi pour avoir une meilleure vie, mais viens à moi parce que JE suis la vie ! ».  Il ne dit pas « viens à moi pour trouver des gens qui vont t’aimer ». Viens à moi parce que JE suis l’amour. J’offre et je veux t’offrir un amour tel, si réel et passionné que tous tes autres amours terrestres seront vraiment ternes comparé au mien. Tu n’es pas disciple tant que tu n’as pas compris que Jésus est celui qui comblera ta vie dans une relation d’intimité, de proximité toute particulière avec toi. Approche-toi de lui et il va inonder de son amour tous tes autres amours.  

Jésus sait parfaitement ce qu’il te demande. Souviens-toi de ceci : Jésus a lui-même renoncé à sa propre vie pour faire la volonté de Dieu ; il a été rejeté de sa famille ; il n’avait aucun bien. Etre disciple c’est exigeant, mais c’est passionnant. Oui cela va te couter. Tes habitudes, ton confort, ton égoïsme, tes fausses sécurités, etc. Oui suivre Jésus c’est le suivre là où tu ne pensais pas voire ne voulais pas forcément aller. MAIS n’aie pas peur ! Dans son amour, Dieu n’a rien oublié. Il a promis que c’est en mourant à toi-même que tu trouveras la véritable vie ; que si tes proches t’abandonnent tu gagneras une autre famille dans ce monde ; qu’en renonçant à tes biens tu trouveras d’autres richesses ici et dans le Royaume ! (cf. Marc 10,28-31)

Pour conclure, aucun homme ne peut prétendre demander à quelqu’un de renoncer à tout cela pour lui. Seul Jésus qui est Dieu peut demander cela. Seul Jésus a l’autorité pour le faire. En effet Jésus a donné sa vie par amour pour nous. Il a choisi d’aimer les autres plus que sa propre vie pour le pardon de nos péchés et pour nous donner la vie éternelle. Voilà une bonne raison de mettre Jésus en 1er et de le suivre. Suivre Jésus c’est un engagement total. Jésus s’est donné lui-même totalement pour nous. Par amour. Il attend que nous donnions nous-mêmes totalement à lui. Par amour. Es-tu prêt à faire ce choix ?

Prière : Seigneur, tu m’appelles à ta suite et parfois j’ai peur du cout que cela représente. Mais je comprends que te suivre c’est avant tout une question d’amour. Je veux te suivre parce que tu es l’amour. Aide-moi à t’aimer toujours plus et te mettre en 1er dans ma vie et à remettre mes priorités en ordre. Je ne veux rien laisser s’immiscer entre toi et moi qui pourrait m’empêcher de te suivre. Je connais le cout, mais je veux marcher à ta suite car Tu es Celui en qui se trouve paix, joie, amour, sécurité, plénitude de vie. Merci pour la famille que tu nous donnes quand nous te suivons comme disciple. Amen

Pour aller plus loin

  • Quelles sont mes raisons et mes motivations pour suivre Jésus ?
  • En quoi ai-je tendance à mettre ma sécurité et ma confiance ?
  • Pt 2.A : lire et comparer ce que dit Paul : Ga 5,24; Rm 8,13; Ep 4,22-24;
  • Suivre Jésus a-t-il affecté ta vie familiale ? Comment as-tu surmonté cela ?
  • Qu’est-ce qui te coute le plus dans le fait de suivre Jésus ? Qu’en fais-tu ?
  • Quelle belle chose as-tu vécu en suivant Jésus ? As-tu vécu la promesse de Mc 10 ?

Inscrivez-vous à notre bulletin d'information

Vous recevrez par mail les informations utiles et importantes de notre paroisse, ainsi que des messages de la part de nos pasteurs (prières, méditations, ...)

Votre inscription nous est bien parvenue. A bientôt !

X