Confirmations 9 avril 2017 – Joseph (Genèse 39-45) : où est Dieu quand tout va mal ?

Joseph c’est donc l’histoire d’un jeune homme intègre un peu vantard qui affronte toutes sortes de mésaventures. Comment les a-t-ils affrontés ? Où était Dieu pendant ces 20 ans ? Pour nous éclairer, cheminons avec ces 4 mots qui commencent tous par un P.

  1. PROBLEMES (Je n’échappe pas aux…)

L’histoire de Joseph reflète ce qui peut nous arriver dans la vie : trahisons, rejets, injustices, échecs, problèmes en tous genres… Comment réagir devant nos problèmes/souffrances ? Joseph aurait pu laisser tomber Dieu en remettant en cause son existence. Il aurait pu laisser sa famille mourir de faim par vengeance. Il aurait pu crier à la fatalité. Il aurait pu en vouloir à la terre entière. Mais non, il n’a rien fait de tout cela.

Certains disent : si Dieu était bon, il ne permettrait pas que tout cela m’arrive ! Puisque je crois en lui, que je suis honnête et intègre, Dieu me doit une belle vie ! Chers amis, ce n’est pas parce que vous croyez en Dieu que votre vie sera rose bonbon tout le temps. Dieu n’est pas une assurance vie anti-problèmes (cf. Job, David…). Des problèmes nous en avons et nous en aurons tous. Autant s’y préparer à l’avance…

  1. PRESENCE (Je les affronte avec la réalité de sa…)

Je remarque que ce qui nous aide et ce qui, personnellement, m’a aidé dans l’épreuve c’est la présence de quelqu’un à mes côtés. Le pire est de traverser les épreuves en étant seul. Où est Dieu quand tout va mal pour nous ? Où est Dieu dans l’histoire de Joseph ? Parfois on nous dit gentiment « mais Dieu est là, tu sais ! ». Mais chez Joseph Il semble tellement caché !

Pourtant notre récit dit et les événements montrent à plusieurs reprises cette réalité : Dieu était avec Joseph. Avec. Tout au long de la Bible Dieu est un Dieu avec. Les jeunes ont dit : même si on croit qu’il n’est plus là, il est bien là, tout comme le soleil se cache toujours derrière les nuages. En effet, ne pas voir sa présence ne signifie qu’elle n’est pas réelle.

Mais de quelle présence parlons-nous ? Généralement on veut la présence d’une personne qu’on aime. Une présence qui nous rassure, nous encourage, nous fortifie, nous aide à traverser l’épreuve. Encore faut-il la rechercher cette présence. C’est pareil avec Dieu. Encore faut-il rechercher et reconnaitre Sa présence dans notre vie !

Dans notre histoire à plusieurs reprises il est dit que Dieu manifeste de la bonté envers Joseph. Car il se produisait aussi de bonnes choses pour aider et encourager Joseph. Cette bonté est celle d’un Père bienveillant qui aime ses enfants et donc qui en nous pouvons placer notre confiance. Alors dans les situations difficiles j’ai le choix : paniquer et désespérer. OU bien rechercher sa présence qui me communique, notamment dans la prière, son amour, sa paix, le calme et la confiance nécessaires pour vivre ces situations que je ne comprends pas toujours.

  1. PLAN (Je peux faire confiance en son…)

A la fin de l’histoire, on comprend que Dieu avait un plan, un projet : celui de sauver sa famille. Dieu dit ceci : « Dans ce qui t’arrive, ne crains pas ! Même si tout semble t’échapper, je suis au contrôle ! Je sais parfaitement ce que je fais ». Rien ne lui échappe. Dieu était présent à chaque instant et travaillait dans les moindres détails au quotidien de la vie, des choix, et de l’emploi du temps de Joseph. Là encore les jeunes ont dit : si Dieu est bon, s’il a un plan et un projet pour moi alors, malgré ce qui m’arrive et si on ne comprend pas tout, cela ne sert PAS à rien, il ne faut donc pas perdre espoir.

Les jeunes ont aussi dit : parfois il arrive que Dieu nous laisse aller tout en bas pour qu’on en sorte relevé, plus grand, plus fort. Tout le monde en est sorti grandi : les frères ont compris ce qu’ils avaient fait ; Joseph fut rendu un peu moins arrogant et plus humble ; Joseph fut un témoignage pour Pharaon et surtout la famille de Joseph fut sauvée de la mort. La question c’est : vais-je lui faire confiance et le laisser m’utiliser pour que quelque chose de bon se produise ou pour aider les autres ? Si tu lui fais confiance, Dieu peut utiliser et tisser les fils de tes détresses pour en faire une œuvre utile et précieuse. Je pense à Nick Vujicic (et tant d’autres), né sans bras et sans jambes qui aurait pu se rebeller mais s’est laissé utiliser par Dieu malgré ses détresses pour toucher des milliers de personnes.

  1. PERSONNE (Mon assurance présente et future repose sur une …)

Sur quelle base devrais-je faire lui confiance ? Comment être certain de sa présence et de ses intentions bienveillantes à mon égard ? Souvenez-vous : Joseph a dit à ses frères que tout ce qui lui était arrivé l’avait été pour sauver sa famille. Bien plus tard, une personne parfaitement juste fut injustement trahie, méprisée et condamnée à mort. C’est Jésus. Il aurait pu échapper à tout cela. Mais par amour, il a librement consenti à souffrir et il a donné sa vie pour accomplir le plan ultime de Dieu, sauver de nombreuses vies : la mienne, la vôtre, la nôtre… Ce plan s’est accompli au travers de la croix.

La croix n’est pas un échec, au contraire ! C’est une victoire sur le mal, la mort et le péché. Et la résurrection est la confirmation de cette victoire. Il a porté notre péché afin de nous délivrer du poids de nos culpabilités et de nos échecs. Il a vécu l’abandon pour que nous nous sachions aimés, accepté et pour être assurés que le Seigneur ne nous abandonnera et ne nous oubliera jamais dans nos détresses. Il est descendu jusque dans la tombe mais pour en remonter victorieux sur la mort afin de nous donner l’espérance de la vie éternelle, nous délivrer de la peur de la mort et pour un jour essuyer toutes larmes de nos yeux. Il est désormais vivant et il accompagne chaque jour de sa présence aimante tous ceux qui se confient en lui.

Conclusion : chers amis, chers jeunes, si nous désespérons et sommes tentés de lâcher Dieu parce que les événements semblent, comme pour Joseph contre nous, n’en faisons rien. Faisons parfaitement confiance au plan et à la présence du Père et gardons les yeux fixés sur la croix qui redit tout l’amour qu’il a pour nous. Et puis si tu es dans la galère à cause de mauvais choix, regarde aussi à la croix et écoute Dieu qui te dit : « tu peux tout recommencer ; je me suis occupé de ton passé pour t’ouvrir un avenir ». Dans les deux cas, si tu l’aimes, rien ne sera en vain. Je le redis, pour ceux qui l’aiment et se confient en lui Dieu peut utiliser et tisser les fils de nos détresses pour en faire une œuvre utile et précieuse. Amen

 

Pour aller plus loin :

  • Comment ai-je tendance à réagir devant les problèmes ? Pourquoi ?
  • Où/quand ai-je vu Dieu dans mes difficultés ? En quoi sa présence m’a-t-elle aidé?
  • Es-tu sorti grandi d’une épreuve ? Cela a abouti à quelle œuvre précieuse/utile ?*
  • Dans ce qui m’arrive, en quoi cela peut-il aider les autres  ou être positif ?
  • En quoi l’œuvre de Jésus nous permet-elle d’affronter différemment la vie ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Confirmations 9 avril 2017 – Joseph (Genèse 39-45) : où est Dieu quand tout va mal ?

 

  1. Je n’échappe pas aux PROBLEMES

Comment réagir devant nos problèmes, souffrances et détresse ?

Joseph n’a pas laissé tomber Dieu, pas vengé, pas accusé qui que ce soit…

Croire en Dieu et/ou être intègre ne signifie pas avoir une vie sans problèmes (cf. Job) Des problèmes nous aurons tous. Autant s’y préparer à l’avance…

 

  1. Je les affronte avec la réalité de sa PRESENCE

Ce qui nous aide c’est la présence de quelqu’un qu’on aime à nos côtés (pas être seul).

Où est Dieu quand tout va mal ? Il semble tellement caché ! Dieu était avec Joseph.

Il est comme le soleil qui se cache derrière les nuages. Ne pas voir ≠ pas réel.

Encore faut-il rechercher et reconnaitre Sa présence dans nos vies.

Dieu est Père bienveillant en qui je peux placer ma confiance.

Soit je panique soit je recherche sa présence qui communique amour/paix/calme.

 

  1. Je peux faire confiance en son PLAN

Dieu avait un plan/projet : sauver sa famille de la mort.

Dieu est au contrôle, rien ne lui échappe. Dieu était présent dans chaque instant/détails.

Malgré ce qui m’arrive cela ne sert PAS à rien, il ne faut donc pas perdre espoir.

Dieu nous laisse aller tout en bas pour qu’on en sorte relevé, plus grand, plus fort.

Tout le monde en est sorti grandi : les frères, Joseph, salut de la famille…

Lui faire confiance/le laisser m’utiliser pour que qqc de bon arrive/pour aider les autres

 

  1. Mon assurance présente et future repose sur une PERSONNE

Jésus injustement trahi/méprisé/condamné pour accomplir le plan de Dieu: nous sauver

La croix = victoire sur le mal, la mort et le péché. La résurrection confirme cette victoire.

Il a porté notre péché afin de nous délivrer du poids de nos culpabilités/échecs

Il a vécu l’abandon pour que nous nous sachions aimés/acceptés et jamais abandonnés

La résurrection fonde notre vie éternelle (fin de la peur de la mort/larmes essuyées)

Il est vivant : il accompagne de sa présence aimante ceux qui se confient en lui

 

Conclusion : fais confiance au plan/présence du Père. Fixe les yeux sur la croix qui redit tout son amour pour toi. Mauvais choix ? Jésus s’est occupé de ton passé pour t’ouvrir un avenir. Si tu l’aimes, rien ne sera en vain. Si tu te confies en lui, Dieu peut utiliser et tisser les fils de tes détresses pour en faire une œuvre utile et précieuse*.

 

Pour aller plus loin :

  • Comment ai-je tendance à réagir devant les problèmes ? Pourquoi ?
  • Où/quand ai-je vu Dieu dans mes difficultés ? En quoi sa présence m’a-t-elle aidé?
  • Es-tu sorti grandi d’une épreuve ? Cela a abouti à quelle œuvre précieuse/utile ?*
  • Dans ce qui m’arrive, en quoi cela peut-il aider les autres  ou être positif ?
  • En quoi l’œuvre de Jésus nous permet-elle d’affronter différemment la vie ?

Confirmations 9 avril 2017 – Joseph (Genèse 39-45) : où est Dieu quand tout va mal ?

 

  1. Je n’échappe pas aux PROBLEMES

Comment réagir devant nos problèmes, souffrances et détresse ?

Joseph n’a pas laissé tomber Dieu, pas vengé, pas accusé qui que ce soit…

Croire en Dieu et/ou être intègre ne signifie pas avoir une vie sans problèmes (cf. Job) Des problèmes nous aurons tous. Autant s’y préparer à l’avance…

 

  1. Je les affronte avec la réalité de sa PRESENCE

Ce qui nous aide c’est la présence de quelqu’un qu’on aime à nos côtés (pas être seul).

Où est Dieu quand tout va mal ? Il semble tellement caché ! Dieu était avec Joseph.

Il est comme le soleil qui se cache derrière les nuages. Ne pas voir ≠ pas réel.

Encore faut-il rechercher et reconnaitre Sa présence dans nos vies.

Dieu est Père bienveillant en qui je peux placer ma confiance.

Soit je panique soit je recherche sa présence qui communique amour/paix/calme.

 

  1. Je peux faire confiance en son PLAN

Dieu avait un plan/projet : sauver sa famille de la mort.

Dieu est au contrôle, rien ne lui échappe. Dieu était présent dans chaque instant/détails.

Malgré ce qui m’arrive cela ne sert PAS à rien, il ne faut donc pas perdre espoir.

Dieu nous laisse aller tout en bas pour qu’on en sorte relevé, plus grand, plus fort.

Tout le monde en est sorti grandi : les frères, Joseph, salut de la famille…

Lui faire confiance/le laisser m’utiliser pour que qqc de bon arrive/pour aider les autres

 

  1. Mon assurance présente et future repose sur une PERSONNE

Jésus injustement trahi/méprisé/condamné pour accomplir le plan de Dieu: nous sauver

La croix = victoire sur le mal, la mort et le péché. La résurrection confirme cette victoire.

Il a porté notre péché afin de nous délivrer du poids de nos culpabilités/échecs

Il a vécu l’abandon pour que nous nous sachions aimés/acceptés et jamais abandonnés

La résurrection fonde notre vie éternelle (fin de la peur de la mort/larmes essuyées)

Il est vivant : il accompagne de sa présence aimante ceux qui se confient en lui

 

Conclusion : fais confiance au plan/présence du Père. Fixe les yeux sur la croix qui redit tout son amour pour toi. Mauvais choix ? Jésus s’est occupé de ton passé pour t’ouvrir un avenir. Si tu l’aimes, rien ne sera en vain. Si tu te confies en lui, Dieu peut utiliser et tisser les fils de tes détresses pour en faire une œuvre utile et précieuse*.

 

Pour aller plus loin :

  • Comment ai-je tendance à réagir devant les problèmes ? Pourquoi ?
  • Où/quand ai-je vu Dieu dans mes difficultés ? En quoi sa présence m’a-t-elle aidé?
  • Es-tu sorti grandi d’une épreuve ? Cela a abouti à quelle œuvre précieuse/utile ?*
  • Dans ce qui m’arrive, en quoi cela peut-il aider les autres  ou être positif ?
  • En quoi l’œuvre de Jésus nous permet-elle d’affronter différemment la vie ?

 

 

 

 

X