Prédication sur Jer 4,18-20a+22-25 / 8,21 / 9,1+10et13/ 13,11 / 1Co 2,2+9-12

Quand l’Esprit transforme les croyants en témoins (prophétiques).

Chers amis,

Lorsque nous considérons les misères de ce monde et les crises de valeurs qu’ils traversent, lorsque nous voyons la déchristianisation et ses conséquences sur les modes de vie et de penser, il se pourrait que nous soyons tentés de nous replier sur nous-mêmes, de ne plus regarder autour de nous ou de rêver à aller habiter au fin fond d’une vallée dans les montagnes loin de tout. Pourtant Jésus, avec sa venue sur terre comme Dieu-avec-nous-qui-sauve-et-qui-libère, nous montre le chemin inverse. Et à Pentecôte, la venue du Saint Esprit a tout sauf l’effet de replier les disciples sur eux-mêmes : il les envoie dans le monde témoigner de Jésus. Le même St. Esprit pousse Jésus dans le désert affronter la tentation. Jésus est conduit dans nos combats pour les vaincre. Il s’identifie à nous. Depuis la 1ère Pentecôte, le mot d’ordre donné à l’Eglise, aux disciples de Jésus de tous les temps c’est allez !

Allez ! Vas ! C’est aussi la mission que reçoivent les prophètes. Retrouver la dimension prophétique de notre engagement chrétien passe aussi par là : se mélanger au monde, être témoin de Jésus dans le monde où nous vivons, avec l’aide du St. Esprit. Qu’est-ce que ça veut dire être témoin de Jésus dans ce monde ? Regardons un peu Jérémie en le comparant à Jésus.

Quand le St.Esprit se saisit de Jérémie, il ne le retire pas du monde, mais il l’y envoie comme témoin de la volonté de Dieu, mais pas seulement de sa volonté, de son cœur aussi. Comme Paul le dit aux Corinthiens : le St. Esprit nous communique la pensée de Dieu, le cœur de Dieu, ses dons, son regard sur ce monde. Nous nous souvenons volontiers que les prophètes ont annoncé le jugement de Dieu contre son peuple devenu adeptes des idoles de son temps. Nous nous en souvenons car l’exile des Israélites en Babylonie en a été l’accomplissement spectaculaire. Mais il est une chose dont nous nous souvenons moins et que nous observons bien chez Jérémie: le Saint Esprit communique au prophète le cœur de Dieu, l’amour intense de Dieu pour son peuple, la souffrance de Dieu face à la tragédie de son peuple, la sidération douloureuse de Dieu face à l’entêtement de son peuple dans le mal malgré toutes les conséquences attenantes. Le Saint Esprit communique à son prophète le déchirement qui habite Dieu devant les conséquences du mal commis par son peuple, son amour intense qui va culminer sur la Croix où Dieu va s’offrir au mal de l’humanité en lui répondant par le Bien de son amour et de son pardon. Nous avons besoin du St. Esprit pour comprendre le cœur de Dieu – comprendre = prendre avec. Quand Paul nous invite à aspirer en tout 1er au don de la prophétie, ce n’est pas pour que nous sachions faire la leçon et la morale à ce monde, mais c’est pour être imprégné, imbibé de son cœur et de sa pensée pour ce monde. C’est se laisser habiter par l’amour qui habitait Jésus.

Les passages lu dans le prophète Jérémie révèle ce cœur de Dieu qui souffre pour l’humanité qui a perdu tout bon sens et surtout qui n’a plus la conscience de ne pas s’appartenir à elle-même. Jérémie ressent du dedans la souffrance de Dieu face au désordre que l’activité humaine à installé dans la Création ; il ressent la souffrance de Dieu devant l’avilissement de l’homme par l’homme, devant son aliénation.

Parfois nous aimerions soit nous replier sur nous-mêmes, soit nous retirer, soit que Dieu nous mette dans une bulle, protégés de la misère de ce monde. Et c’est le contraire qu’Il veut. C’est trop simple de témoigner de Jésus depuis une position d’extra-terrestre. Etre témoin, être prophète, porte-parole de Dieu, porte-présence de Dieu, porte-Christ nous plonge dans le monde. Ta foi ne va pas briller en plein jour. La lumière de Christ en toi ne va pas briller en plein jour. Elle va briller quand tu es dans la nuit. Jésus, pain de vie, ne va pas donner envie là où tous sont repus. Il donnera envie là où on n’est pas repu. Jésus nous appelle à vivre dans ce monde, et si j’ose… à souffrir avec ce monde. Il ne nous met pas à l’abri en vertu de notre relation privilégiée avec Lui. Les prophètes et les apôtres ont souffert avec les gens des mêmes souffrances qu’eux, mais en étant lumière. Etre porteur de Christ et de son amour va interpeler, mais aussi déranger. Pensez aux chrétiens indiens persécutés parce qu’ils remettent en question le système inique des castes ; pensez aux chrétiens chinois persécutés parce qu’ils remettent en question la volonté du parti communiste à être le seul maître à penser du peuple.

Jérémie fut solidaire de la souffrance de son peuple jusqu’au bout. Et il a souffert de l’entêtement du peuple à ignorer son Dieu. Jésus de même. La Croix nous le rappelle.

Jésus nous appelle à être ses témoins. Pas juste ses croyants. Et le Saint Esprit transforme le croyant qui a juste une croyance religieuse, en témoin qui atteste de Jésus. Où en es-tu donc ? Simple croyant avec une croyance ou croyant témoin actif ?

Le synode va bientôt réfléchir à ce que signifie être une Eglise de témoins. Prions pour lui. Etre témoin c’est aussi quelque part entrer dans une manière d’être Eglise qui soit prophétique, c-à-d animée par l’amour infini de Dieu pour son peuple et souffrant de la douleur qu’il ressent devant l’infidélité du peuple, et qu’il doit ressentir devant la déchristianisation de l’Europe et les dérives morales et socio-économico-politiques qui vont avec.

Chers amis, frères et sœurs, ouvrons-nous tout grand au St.Esprit afin qu’il nous conduise dans l’apprentissage à devenir témoin de Jésus et pas seulement croyant, témoin de Jésus animé du feu de sa compassion pour ce monde qui n’en finit pas de souffrir des conséquences de sa folie à se croire maître de soi, et donc idolâtre. Ouvrons-nous au St.Esprit afin qu’il nous communique le cœur de Dieu, la pensée de Dieu et la détermination de notre Seigneur à rester témoin même si nous subissons nous-mêmes aussi les conséquences des dérives de l’humanité dont nous faisons partie. Ouvrons-nous au St.Esprit afin qu’il nous remplisse de son amour pour ce monde. Qui dit amour, dit toujours aussi souffrance devant ce qui le blesse. Et donc aussi appel à notre repentance constante et à la repentance de ce monde.

Amen.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 Corinthiens 14: 24  Mais si tous prophétisent, et qu’il survienne quelque non–croyant ou un simple auditeur, il est convaincu par tous, il est jugé par tous ; 25  les secrets de son coeur sont dévoilés. Alors, tombant sur la face, il adorera Dieu, et publiera que Dieu est réellement au milieu de vous.

Aggée 2:5  Avec la parole que je vous ai donnée Quand vous êtes sortis d’Égypte, Et mon Esprit se tient au milieu de vous ; Soyez sans crainte !

 

Exode 19:5  Maintenant, si vous écoutez ma voix et si vous gardez mon alliance, vous m’appartiendrez en propre entre tous les peuples, car toute la terre est à moi.

 

Exode 19:6  Quant à vous, vous serez pour moi un royaume de sacrificateurs et une nation sainte. Voilà les paroles que tu diras aux Israélites.

 

Deutéronome 32:10  Il l’a trouvé dans un pays désert, Dans un chaos hurlant et aride ; Il l’entourait, il en prenait soin, Il le gardait comme la prunelle de son oeil,

 

Esaïe 43:21  Le peuple que je me suis formé Publiera mes louanges.

 

1 Pierre 2:9  Vous, par contre, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple racheté, afin d’annoncer les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière ;

1 Pierre 2:10  vous qui, autrefois, n’étiez pas un peuple et qui, maintenant, êtes le peuple de Dieu ; vous qui n’aviez pas obtenu miséricorde et qui, maintenant avez obtenu miséricorde.

 

Lévitique 26:12  Je marcherai au milieu de vous, pour être votre Dieu, et pour que vous soyez mon peuple.

 

Psaumes 81:11  (81–12) Mais mon peuple n’a pas écouté ma voix, Israël n’a pas voulu de moi.

 

Esaïe 1:3  Le boeuf connaît son possesseur, Et l’âne la crêche de ses maîtres ; Israël ne connaît (rien), Mon peuple ne comprend pas.

 

Jérémie 7:23  Mais voici l’ordre que je leur ai donné : Écoutez ma voix, Pour que je sois votre Dieu, Et que vous soyez mon peuple ; Marchez dans toutes les voies Que je vous commande, Afin que vous soyez heureux.

2018-06-27T11:33:34+00:00
X