Secrétariat : 026 913 00 72

Cultes tous les dimanches à 10h au Temple

Église Évangélique Réformée

Paroisse de Bulle – La Gruyère

Lorsque les espions reviennent de Canaan, ils confirment tout le bien que Dieu avait dit de ce pays. Il est riche et fertile. Et ils savent que selon sa promesse, Dieu va leur donner.  Alors, qu’attendons-nous ? Allons-y ! Eh bien non…Ils ne veulent pas. Ils remettent tout en question. Pourquoi ? Ils sont paralysés par la peur que leur inspire des géants à leurs yeux et les villes fortifiées. Ils sont totalement défaitistes et pessimistes. « Nous n’y arriverons pas ! ce n’est pas un pays pour nous ! Renonçons ! Allons voir ailleurs ! ». Cette peur les retient en arrière et ce sera la cause de leur errance 40 ans de plus dans le désert…

Ce matin, j’aimerais que nous regardions moins aux problèmes et aux peurs qu’ils suscitent qu’à Dieu et à ses promesses. Oui il y a des défis auxquels nous faisons face : sanitaires, personnels, professionnels… Il y a des peurs comme celle du covid qui sont plus néfastes voire mortifères que le covid lui-même. Même en Eglise nous fonctionnons parfois avec de la peur : peur de manquer, peur d’imaginer d’autre façons de faire, peur des réactions, peur de ce qu’on ne connait pas et dont on n’a pas l’habitude, peur de se laisser mener dans d’autres directions moins confortables ou plus exigeantes.

Pour les hébreux la peur les retient en arrière, génèrent des tensions, des divisions, leur font prendre de mauvaises décisions. La peur des espions contamine tout le peuple. Il suffit de quelques défaitistes pour entrainer tout le peuple dans le découragement. Ils s’apitoient sur eux-mêmes et en viennent à regretter l’Egypte. Pris par l’émotion du moment, ils sont persuadés que leurs pires craintes sont devenues réalités. Tout cela les pousse à reculer et à ne pas entrer dans le pays promis et à se saisir de ce que Dieu avait prévu pour eux. Ils regardent en arrière alors même que devant eux un avenir leur tend les bras.

Comment est née cette peur ? Elle est née de ce qu’ils ont vu et de l’interprétation qu’ils en ont fait : il y a des géants et « à nos yeux et aux leurs, nous étions comme des sauterelles ». Souvent la peur nous fait voir les choses plus grosses qu’elles ne sont en réalité. Mais tout dépend avec quels yeux nous regardons les choses, les événements et les circonstances. Tout dépend selon quelle perspective nous regardons ce qui se présente à nous.

Caleb faisait partie des espions. Caleb a donc lui aussi vu ce qu’il y avait dans ce pays. Il a vu les mêmes choses. Mais il porte un autre regard sur ce qu’il a vu. « Oui ils sont grands et alors ? Oui ils ont l’air forts et alors ? Nous serons vainqueurs. Je ne le dis pas par excès de zèle mais parce que Dieu l’a promis ».

 Le peuple aborde la situation sous une mauvaise perspective. La question n’est pas de savoir qui je suis aux yeux de l’ennemi ! Car l’ennemi veut toujours nous faire croire plus petits que nous sommes. Il remet en question notre valeur et notre identité d’enfant de Dieu. Il va utiliser la peur pour nous diviser et ainsi nous empêcher d’accomplir notre mission ou saisir ce que Dieu a déjà donné. Il veut qu’on fasse marche arrière.

La question c’est bien plutôt qui je suis aux yeux de Dieu et qui est Dieu à mes yeux. N’ai-je pas oublié qui il était ? D’abord nous sommes son peuple qu’il aime, ses enfants bien-aimés. Il ne laisse pas tomber ses enfants. Et ensuite il ne faut pas perdre de vue Dieu et sa promesse. Ce Dieu qui les a sortis d’esclavage, nourri et protégé. Et tout d’un coup il les laisserait mourir entre les mains de géants ? Dieu a conduit son peuple jusque-là et ce n’est pas maintenant qu’il va l’abandonner.

Ce à quoi nous rend attentif Caleb : soit, je m’appuie sur ce que je vois, et je laisse ma peur me dominer et l’emporter, je recule et je perds ce que Dieu voulait me donner. Soit, je mets ma confiance dans ce que le Seigneur a dit et je m’appuie sur ses promesses et j’avance et je jouis de tous ses bienfaits.

Caleb ose affirmer : « Ils n’ont plus de protection et l’éternel est avec nous : n’ayez pas peur d’eux ! ». Le pays était à conquérir mais il était déjà donné. Encore aujourd’hui, l’ennemi veut nous empêcher de saisir la victoire que nous avons déjà en Christ ! Nous sommes obnubilés par des géants que Christ a déjà vaincus ! Nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang mais contre des dominations spirituelles désarmées. Oui il y a des combats à mener mais Christ a remporté la victoire à la croix et il nous a assurés un avenir et nous voulons rentrer et surtout permettre à d’autres de rentrer dans une nouvelle liberté !

Caleb court le risque de l’impopularité en allant contre l’avis du peuple. Mais Dieu dira en Nb 14,24 : « quant à mon serviteur Caleb, parce qu’il a été animé d’un autre esprit et qu’il a pleinement suivi ma voie, je le ferai entrer dans le pays où il est allé et sa descendance le possédera ». Josué et Caleb sont les 2 seuls adultes sortis d’Egypte à entrer en terre promise. 

Il était animé d’un autre esprit. Un esprit de force, de courage et de persévérance. Caleb a exprimé sa confiance en Dieu en dépit des obstacles. Le Dieu dans lequel Caleb a puisé son audace est le même que celui qui vit en nous par son Saint-Esprit. Dans 2 Timothée Paul dit que nous n’avons pas reçu un esprit de timidité mais bien un esprit de force et d’amour qui nous permet d’accomplir l’œuvre à laquelle nous sommes appelés !

Il a pleinement suivi la voie de Dieu.  Il n’a pas regardé à ce que pensaient les autres, mais il a agi en fonction de ce que Dieu a demandé et il a obéi. Face à ce qui est devant nous devrions davantage nous poser la question : qu’est-ce Dieu veut nous dire dans cette situation ? Quelle est sa perspective ? Parole ?

Conclusion : nous sommes invités à regarder toutes les vagues aussi hautes soient-elles selon une autre perspective. Et à faire confiance en ses promesses et en ce qu’il a déjà accompli pour nous. Voyez-vous un des moyens de fortifier notre confiance en lui c’est de nous remémorer tout ce qu’il a déjà fait pour nous auparavant dans nos vies, en Eglise, etc. Alors allons de l’avant, Christ est avec nous. Il a remporté la victoire sur le plus grand des géants qu’est la mort. Vivons libres de toute peur. Armés de son Esprit, soyons témoins du royaume, cette terre de liberté, où règnent une paix et un amour qui sécurisent nos cœurs notamment envers ceux qui justement y aspirent plus que jamais surtout en ce moment. 

Inscrivez-vous à notre bulletin d'information

Vous recevrez par mail les informations utiles et importantes de notre paroisse, ainsi que des messages de la part de nos pasteurs (prières, méditations, ...)

Votre inscription nous est bien parvenue. A bientôt !