Secrétariat : 026 913 00 72

Cultes tous les dimanches à 10h au Temple

Église Évangélique Réformée

Paroisse de Bulle – La Gruyère

Eph 4,22-27 ; Ps 37,1-11 ; Jn 2,13-17 : qu’est-ce qui vous a mis en colère ? Situations suscitent colère : covid; Injustices; situations de vie : deuil/séparation…

 1. Réalité et limite de la colère

 Paul : si vous vous mettez en colère… (Eph 4,26).

  • Ça arrive ! Pas un péché en soi ! Pas à se culpabiliser qd ça arrive
  • Problème quand elle devient un géant spirituel qui nous contrôle

…ne péchez pas : devient un pb/péché quand :

  • Elle devient un mode de réaction égoïste aux événements
    • va contre petit confort, habitudes, contrariété (bruit): cela me dérange
    • Ex : Achab quand Naboth refuse de lui vendre sa vigne (1 R 17) : « Il se coucha sur son lit, se tourna contre le mur (en gros il boude !) et il ne voulut plus rien manger ».
  • S’exprime de façon inappropriée: agressivité, coups, paroles/insultes, menace
    • Comportement destructeur contre nous-mêmes ou contre autrui (Caïn et Abel : colère est là mais c’est elle qui le contrôle = meurtre)

 « La colère est comme un courant d’air violent qui éteint soudain la flamme de notre esprit et de notre raison » Robert Ingersoll

  • Mauvaise colère fausse jugement/fait prendre de mauvaise décision

Que le soleil ne se couche pas sur notre colère

  • Être en colère, ok mais PAS RESTER dans la colère : sinon nous contrôle
  • Rester = nourrir notre colère : se transforme en amertume, ressentiment, haine qui rongent notre âme ; Hb 12,15: pas laisser la racine de l’amertume se développer parmi nous car sème le trouble dans nos relations

ne laissez aucune place au diable (aucun accès topos/lieu)

  • Colère : lieu possible que l’ennemi peut investir (porte ouverte, une brèche qui donne des droits à l’ennemi pour nous contrôler (+ fort que moi)…
  • Comment sont donnés ces droits ? On a donné des droits à l’ennemi

 Par le biais de notre péché/désobéissance : mauvaise façon de réagir (Cain/Achab) : nécessité de confesser la réaction injuste et s’en repentir

Droits donnés à cause du péché d’autrui : blessure, souffrance, abus… : pardonner est impératif

Droits donnés à cause du péché générationnel (mon cas / cf. Angleterre) : se repentir, renoncer et briser

 2. Psaume 37 : injustice, colère et confiance en Dieu

  • Mal/injustice et l’action des méchants nous mettent en colère !
  • Psaume dit : ne t’irrite pas contre eux : inutile de devenir toi-même un méchant ! 
  • Rien de bon ne peut sortir d’une mauvaise colère (cf. mauvais comportements)

Enjeu : colère : forme de rébellion contre Dieu à qui on dit « tu n’agis pas comme tu devrais ; je fais bien de m’énerver ; je vais agir pour que les choses aillent comme je veux…». En gros : je n’ai pas confiance 

  • Colère révèlent/symptomatique de notre manque de confiance en Dieu…(Colère fille de la peur : quand nous ressentons de la colère il faut comprendre quelle est la peur qui engendre cette colère. Et le contraire de la peur c’est bien la confiance en Dieu). Invités à lâcher notre colère et à mettre notre confiance en Dieu
  • « Attends-toi à lui…remet-t-en au Seigneur qui fera justice. Recommander son sort à l’Eternel = tout lui confier (vie, biens, relations, soucis…) – croire que Dieu s’occupe de nous bien mieux que nous-mêmes et qu’il accomplira le meilleur pour nous – Dieu ns aime et contrôle tte chose.
  • Le méchant semble réussir ? Ne t’énerve pas et en attendant fais le bien
  • Face au mal qui nous est fait souviens-toi de ces versets :

La colère de l’homme n’accomplit pas la justice de Dieu. Jc 1/20 et C’est à Dieu seul qu’appartient le jugement et la vengeance Rm 12/19

Apprendre à gérer notre colère de façon juste :

  • Pas la déployer contre les autres mais la rediriger vers Dieu dans la prière.
  • Toute émotion doit nous conduire à Dieu : « viens en parler avec moi » dit Dieu
  • Bcp de personnages biblique exposent leur colère à Dieu

 3. Jésus en colère : agir contre l’injustice

AT : Exemples de colère juste

  • Colère de Moïse devant le veau d’or (Ex 32,19)
  • De Samuel envers Saül qui agit de son propre chef (1 Sm 15,11)
  • Néhémie devant cupidité juifs de retour de captivité (Ne 5,6)
  • Pas colère égoïste – s’insurgent devant l’égarement de leurs semblables

Colère de Jésus dans quelques récits : colère juste qui s’exprime de manière juste

  • Jésus s’est mis en colère contre l’hypocrisie des pharisiens qui maltraitaient le peuple (Mc 3) et contre les marchands du temple (Jn 2).
  • Pas juste de mauvais poil (pas colère égoïste contre son petit confort)
  • Ne réagit pas contre qqch fait contre lui personnellement
  • Pas trainé sa colère des jours/pas de rancune/amertume/réaction immature
  • Les pharisiens ont une colère pour le coup pécheresse (veulent tuer Jésus).

Que révèle la colère de Jésus ?

  • Au temple : colère dirigée contre leur comportement(lieu de prière transformé en lieu de commerce : Mammon a pris la place qui revenait à Dieu / exploitent les pauvres pèlerins venus de loin au lieu).
  • Colère contre tout ce qui jette une ombre contre son Père et sa volonté, tout ce qui injurie sa nature profonde (sainteté) ; contre toute forme d’injustice (elle est fortement dénoncée AT/NT) ; tout ce qui exploite les autres et maltraite les petits. On passe à côté du cœur de Dieu :
    • Aujourd’hui : trafic de femmes/enfants ; enfants exploités en Afrique/métaux précieux ; pauvres, petits…
  • L’Ancien Testament utilise image des narines qui se gonflent qd Dieu est en colère : respiration bruyante : colère jaillit quand on menace ce qui a de valeur pour lui, ce qu’il chérit. Colère qui est indignation contre le péché, le mal fait contre ses enfants, contre sa création.
  • Se focalise sur ce qui a besoin d’être changé; Elle vise un changement
  • « Le zèle de ta maison me dévore (Jn 2) ». C’est le zèle pour les affaires de son Père qui motive les actes de Jésus.

La juste colère a un objectif juste (en plus de se déployer de façon juste) :

  • Tout Homme devrait éprouver quelque chose de la colère de Dieu face péché/injustice (pas se résoudre ni se complaire ni fermer les yeux sur ce que D déclare mauvais)
  • Bonne/saine colère = celle que Dieu a mis en nous pour combattre le mal.
  • Elle doit donc être une force de motivation pour agir et faire le bien partout où nous pouvons en utilisant nos ressources
  • Elle doit nous faire prendre les armes de la prière et l’épée de la Parole pour entrer dans combat spirituel (pas taper, casser, violenter des personnes : car luttons contre puissances spirituelles invisibles).
  • Elle nous fait nous lever en faveur du royaume de Dieu et de sa justice afin qu’il s’établisse sur tous les territoires de nos vies et de ce monde où il n’est pas encore installé. Amen

Conclusion : colère est ok si elle devient une force de mobilisation pour agir contre l’injustice.  Pour le reste : faire confiance en Dieu. Laissons croitre le fruit de l’esprit (qui consiste en patience, maitrise de soi, amour…).

Pour aller plus loin : comment je gère ma colère ? Contre quoi ou qui est-elle dirigée ? Vise-t-elle un changement ? Me contrôle t’elle parfois ? Quelle peur peut-il y avoir derrière ta colère ? Contre quelle forme d’injustice ta colère te fait-elle agir, prier ?

Inscrivez-vous à notre bulletin d'information

Vous recevrez par mail les informations utiles et importantes de notre paroisse, ainsi que des messages de la part de nos pasteurs (prières, méditations, ...)

Votre inscription nous est bien parvenue. A bientôt !