Secrétariat : 026 913 00 72

Cultes tous les dimanches à 10h au Temple

Église Évangélique Réformée

Paroisse de Bulle – La Gruyère

C’est l’histoire d’un petit garçon de 5 ans dont les parents avaient l’habitude de prier à table avant le repas. Un jour son papa lui donna l’opportunité de prier. Alors l’enfant très fier se mit à prier avec ses mots, remercia Dieu pour la nourriture et finit sa prière par : « Et bénis ma merveilleuse femme, ma fille et mes garçons, au nom de Jésus je prie, amen » !

Nous sommes appelés à prier au nom de Jésus. Nous terminons souvent nos prières en disant « au nom de Jésus ». Ce n’est pas seulement le signal où nous savons qu’il faut dire « Amen » ! Ce n’est pas non plus pour donner à nos prières un air d’authenticité ! Ce n’est pas un ticket pour obtenir tout ce que nous voulons. Cela n’augmentera pas nos chances d’être entendu et exaucé ! Parfois nous prions pour d’autres personnes et dans certains cas nous répétons 10 fois « au nom de Jésus, au nom de Jésus » comme si c’était une formule/incantation magique par laquelle on cherche à manipuler des forces spirituelles à notre profit.

Contexte : C’est le dernier discours de Jésus lors du dernier repas.  Jésus explique en substance qu’il révèle complètement la personne de Dieu au travers de ses œuvres et qu’il va rejoindre le Père. Puis aux versets 12 à 14 Jésus dit « celui qui croit en moi fera les mêmes œuvres que je fais et il en fera de plus grandes parce que je vais vers mon Père. Ce que vous demanderez en mon nom je le ferai afin que la gloire du père soit révélée dans le fils ».

Prenons la première partie de la promesse.  Ceux qui croiront feront les mêmes œuvres que Jésus. En effet les disciples et les croyants à leur suite vont annoncer la parole de Dieu avec puissance, opérer des miracles, des guérisons physiques et spirituelles, des délivrances. Mais Jésus dit ensuite qu’ils feront « de plus grandes œuvres parce qu’il va vers le Père » (//5.20).

Que veut-il dire par des œuvres plus grandes ? Cela ne signifie pas qu’ils feront davantage ou plus de miracles ni qu’ils seront plus spectaculaires : Jésus a ressuscité des morts, multiplié pains et poissons, guérit toutes sortes de maladies, il est donc difficile de faire mieux que lui ! Mais la prédication de Jésus a été limitée dans le temps et l’espace et le nombre de personnes touchées par Jésus était forcément limité.

Mais après l’Ascension les disciples recevront la puissance du Saint-Esprit qui leur permettra par leur prédication de toucher plus de monde, aboutira à de nombreuses conversions (3000 à la Pentecôte), et sera accompagnée d’une transformation plus profonde opérée par le Saint-Esprit dans la vie des nouveaux croyants. Ces œuvres plus grandes sont la continuité des œuvres de Jésus qui sont dorénavant rendues possibles et évidentes du fait de la puissance du nom de Jésus maintenant glorifié. Ces œuvres ne sont pas le fruit des disciples car c’est toujours Jésus qui accomplira ces œuvres avec et à travers eux.

En son nom ? Dans les évangiles nous constatons que ce petit bout de phrase n’est pas uniquement utilisé en lien avec la prière (par exemple Jésus invite à accueillir les petits en son nom). Et dans l’AT quand on disait au nom de Dieu cela signifiait que ses représentants agissaient pour lui, en conformité avec ce qu’il avait commandé, avec son aide. On prie au nom de Jésus, parce que c’est lui qui représente le Père, qui a toute autorité et pouvoir pour y répondre. Pas de plus grand nom puisqu’il est médiateur entre Dieu et nous…

Quand nous prions au nom de Jésus nous demandons à Christ de se joindre à nous dans cette prière. Nous formulons nos prières au nom du fils comme si c’était Jésus lui-même qui les formulait. Mais quelles sont les spécificités de cette prière en son nom et qu’il exaucera ?

1° La promesse de Jésus d’exaucer ses disciples est à mettre en lien avec le contexte : c’est dans cette nouvelle ère du ministère inauguré par la venue du saint-Esprit que Jésus promet son aide. En effet le ministère des disciples a besoin du soutien de Dieu et Jésus promet d’exaucer leurs prières dans les défis, les besoins et oppositions qu’ils vont rencontrer et que nous rencontrons.

Parmi ces œuvres nous pourrions penser par exemple à tout ce travail d’’évangélisation de populations dans le monde entier ; de la prédication de la parole qui s’accompagne de guérisons physique et spirituelle pour ceux qui sont sous l’influence du Malin… Puis plus tard de la traduction et de diffusion de la Bible qui a amené des milliers de gens à la conversion ; cela a pu être la fondation d’hôpitaux, d’œuvres sociales et d’institutions charitables, etc. ; Toutes ces œuvres n’ont été possibles que parce que des serviteurs se sont mis à genoux en priant au nom de Jésus.

2° La prière que nous inspire le SE doit aller dans le sens de la volonté du Père. Jésus lui-même n’a jamais demandé quoi que ce soit qui soit en dehors de la volonté du Père. De même Christ ne peut pas se joindre à une prière ni exaucer des demandes qui seraient contraires à la volonté du père.  La volonté du père c’est quoi ?

Que Dieu soit glorifié au travers des œuvres de ses disciples… c’est-à-dire que Dieu soit connu et reconnu comme Dieu et adoré pour qui il est. Pour que la réputation de Dieu soit manifeste au travers de ces œuvres. Nous prions au nom de Jésus non seulement pour avoir la force d’accomplir et de poursuivre les œuvres de Christ. Mais aussi pour qu’au travers de la réponse de Dieu à nos prières Il soit glorifié.

Ces œuvres sont grandes aussi parce qu’elles traduisent et manifestent la présence du royaume de Dieu au milieu de nous. Tout ce que Jésus voulait était de faire la volonté du Père et la volonté de Dieu est que son règne s’établisse sur la terre comme au ciel ! Ces œuvres traduisent la victoire de l’amour sur terre. Car la victoire de l’amour c’est la réponse de Dieu à la prière des hommes : c’est la manifestation de la gloire de Dieu dans le quotidien des humains.

Je ne dis pas que Jésus ne répondra pas à nos autres demandes de tous les jours. Bien sûr que si ! Nous pouvons faire part de nos besoins à Dieu concernant nos relations, notre travail, nos finances, notre santé, etc. Certaines de nos demandes (et réponses) peuvent aussi glorifier Dieu ! En revanche on ne peut rien demander de mal et qui soit contre quelqu’un, qui soit contraire à sa parole, ou pour arriver à des fins personnelles au nom de Jésus. Jc 4 avertit ceux qui prient pour satisfaire leurs petits plaisirs avec des mobiles égoïstes. Toute prière qui ne glorifie pas Dieu ne peut être exaucée.

3° Le nom dans la Bible révèle le caractère de la personne. Tout ce que Jésus nous appelle à faire en son nom signifie que nous le faisons d’une manière qui est cohérente avec qui est Christ, avec ce qu’il a enseigné, avec tout ce qu’il représente et ce pour quoi il est venu : que son règne s’établisse. Quand je prie au nom de Jésus, je demande des choses qui sont en accord avec tout ce que ce nom représente. Et notre prière doit refléter le caractère et la motivation de Christ dont les principales caractéristiques sont : l’amour et la compassion. Amour et compassion pour les perdus. Pour les malades. Pour ceux qui cherchent. Pour ceux qui s’engagent. Pour ceux qui prêchent.

Voyez-vous, si nos motivations sont droites, et si le focus de nos prières n’est plus sur nous-mêmes mais sur Dieu et sa gloire, nous pouvons être assurés que Jésus répondra à nos prières et qu’il nous assistera depuis les cieux dans nos efforts.  « Nous pouvons regarder à Dieu avec assurance car il nous écoute si nous demandons quelque chose de conforme à sa volonté. Sachant donc qu’il écoute nos prières nous avons aussi la certitude d’obtenir ce que nous lui avons demandé » (1 Jn 5,14-15).

Enfin, aux chapitres 15 et 16 nous retrouvons la même promesse d’exaucement. Le contexte nous rappelle qu’il s’agit bien de la prière de ceux qui « demeurent dans sa parole et qui s’aiment » et de ceux qui veulent « porter du fruit pour la gloire de Dieu ». C’est dans cet état d’esprit que nous nous tenons dans la prière : dans la dépendance de Dieu et dans son amour et avec le désir de porter du fruit qui le glorifie. Et voyez-vous le moyen de cette fécondité c’est bien la prière au nom de Jésus.

Conclusion et résumons : c’est au nom de Jésus que nous sommes rassemblés et que nous prions ! Ce n’est pas tant la formule qui compte mais plutôt l’intention de la prière c’est-à-dire qu’elle doit se faire en conformité avec le caractère de Christ (avec amour et compassion), et selon la volonté de Dieu qu’il soit glorifié. Prions avec confiance pour accomplir avec l’aide de Jésus ces grandes œuvres afin que son règne s’établisse dans nos vies et sur cette terre, dans notre Eglise, dans nos relations, dans nos familles, dans nos lieux de travail, dans notre entourage, etc. Alignons nos prières dans le droit fil de ce qu’il désire. Et cela pour toute prière que nous prononcerons, pour sa gloire mais aussi notre plus grande joie ! Amen

Inscrivez-vous à notre bulletin d'information

Vous recevrez par mail les informations utiles et importantes de notre paroisse, ainsi que des messages de la part de nos pasteurs (prières, méditations, ...)

Votre inscription nous est bien parvenue. A bientôt !

X