Secrétariat : 026 913 00 72

Cultes tous les dimanches à 10h au Temple

Église Évangélique Réformée

paroisse de Bulle – La Gruyère

Prédication sur Psaume 132,1-5 et 1Co 6,19-20.

Une rénovation. Une parabole.

Quand Rabbi Baroukh de Mezbij récitait le Psaume 132, disant: Je n’accorderai point de sommeil à mes yeux ni d’assoupissement à mes paupières, jusqu’à ce que j’aie trouvé un lieu pour le Seigneur, il s’y arrêtait un moment, puis il ajoutait: Jusqu’à ce que je me sois trouvé moi-même, Jusqu’à ce que je sois devenu moi-même un lieu prêt et aménagé pour qu’y descende la Shekhina, la manifestation de la présence de Dieu[1].

Tout à l’heure, nous parlerons de travaux de rénovation ou transformation de la Maison de Paroisse. Comme Rabbi Baroukh, nous pouvons voir dans ce genre de projet une parabole illustrant notre vie chrétienne, notre vie de disciple de Jésus. Rabbi Baroukh voyait sa vie comme un chantier permanent visant à faire de sa vie la demeure la plus agréable possible pour le Seigneur. La caricature d’Auderset présente l’attitude opposée : Dieu, bienvenu sur le seuil de mon existence, mais surtout tu touches à rien. Tu touches à rien… comme ça on est sûr qu’il y aura pas de surprise.

Et c’est là une 1ère question pour nous : notre relation au Seigneur, elle ressemble plutôt à celle de Rabbi Baroukh ou à celle du dessin d’Auderset ?

Les prophètes, David, les apôtres et les saints sont tous habités par la même conscience : Jésus est venu et il vient par son St.Esprit pour restaurer notre vie en vue de restaurer le monde. C’est son but. J’aime Jésus parce qu’il n’est pas dupe et il nous aime quand même. Il voit derrière le crépi de nos belles apparences… Il mesure avec douleur notre maigre bilan énergétique: vous travaillez pour ce qui ne vous satisfait pas… Il voit nos canalisations bouchées et rouillées qui freinent l’évacuation des eaux usées de nos manquements. Il sait qu’il y a des problèmes d’étanchéités dans nos fondations qui se manifestent par la moisissure de nos ressentiments et de nos blessures non réglées. MAIS il est venu nous rénover, nous restaurer, œuvrer à notre guérison. Croyons-le et laissons-le faire, sans craindre les surprises. Le devis il nous l’a déjà présenté : les travaux de sa grâce et de son amour sont gratuits, il les a payés à la Croix ; il nous en coûte juste notre disponibilité.

Oui, Jésus est venu pour œuvrer à notre rénovation. Croyons-le. Laissons-le faire. Il sait s’y prendre et il ne fait pas tous les travaux d’un coup. Il y va un pas après l’autre. Faire tout d’un coup reviendrait à tirer en bas la maison pour tout reconstruire. Non, Jésus part de là où tu en es, de ce que tu es, et de la place que tu lui accordes. Si tu le laisses sur le seuil… il ne peut pas entamer les travaux. Et le laisser entrer… ça la plupart d’entre nous l’avons déjà fait… Il ne reste plus qu’à le laisser agir. Et peut-être à lui montrer l’endroit où nous pensons que nous avons besoin de travaux intérieurs.

  • Seigneur, viens par là… tu vois là… il y a des moisissures de ressentiment, quel travail préconises-tu ?
  • Et là… tu vois… j’ai l’impression que tout mes efforts pour chauffer ma vie ne servent à rien…
  • Et là, j’avoue ne plus être à même de regarder mes voisins… la vitre est cassée et j’ai fermé les volets de l’indifférence.
  • Et là… tu vois… la porte du garage est rouillée par tous les projets que j’ai accumulés et toutes les activités en cours. Je ne peux même pas sortir la décapotable pour aller prendre l’air.

Laissons-le faire avec nous. Laissons-nous faire. D’autant plus que nous avons tendance à oublier la bonne nouvelle : nous sommes la demeure du St.Esprit, dit Paul. Il ne dit pas : après les travaux de restauration, nous serons la demeure du St.Esprit. Il dit : nous sommes. Il habite en nous. Déjà. Et franchement, le St.Esprit t’a-t-il déjà fait mal, t’a-t-il déjà nuis ? Alors…

Cela étant dit, permettez-moi quand même de revenir au terre-à-terre de notre Assemblée de paroisse concernant les travaux dans la Maison de paroisse. Ne perdons pas de vue une chose : le rôle de l’infrastructure de notre paroisse est d’être au service du rayonnement de Christ Jésus… lequel se manifeste dans une œuvre de restauration et de guérison des vies blessées.

Amen.

[1] Martin Buber, Récits hassidiques, collection Sagesses, Seuil, vol 1, p.146

Inscrivez-vous à notre bulletin d'information

Vous recevrez par mail les informations utiles et importantes de notre paroisse, ainsi que des messages de la part de nos pasteurs (prières, méditations, ...)

Votre inscription nous est bien parvenue. A bientôt !

X